Géologie régionale onshore et offshore

Campagne TECTA (Tectonic Event of the Cenozoic in the Tasman Area).

L'objectif de la campagne TECTA est de comprendre les processus d'initiation de la subduction cénozoïque dans le Sud-ouest Pacifique. Il s’agit de tester l'hypothèse selon laquelle la subduction des Tonga-Kermadec s'est initiée le long de la Ride de Norfolk et serait la cause unique de l'événement tectonique qui a affecté toute la région à l'Eocène – Oligocène (Sutherland et al, 2010). Cette hypothèse vient à l’encontre de celle qui prévoit la coexistence de deux subductions opposées pendant la même période, la subduction Loyautés (dès 55 Ma) et la subduction Tonga-Kermadec (vers (45 Ma) (Cluzel et al, 1999, 2001, 2005). Pour tester cette hypothèse, il est prévu : (i) l’acquisition de nouvelles données sismiques multitrace (SMT) qui permettront, pour la première fois en 30 ans, de corréler les données SMT existantes entre elles et de corréler l'ensemble de ces données aux forages, (ii) la datation des horizons clefs à partir de la ré-analyse biostratigraphique d'échantillons de forages, (iii) la réinterprétation de la totalité du jeu de données sismiques.

 

 

Campagne VESPA (Volcanic Evolution of the South Pacific Area, dragages sur la ride de Norfolk, la ride des Loyauté – fracture de Cook).

La croisière VESPA permettra de tester diverses hypothèses sur l'âge, la migration et la polarité des arcs volcaniques et des bassins arrière-arc associés situés entre Nouvelle-Calédonie et Nouvelle-Zélande. Les résultats fourniront les informations indispensables à une image spatio-temporelle plus complète du début de la subduction et du phénomène de rollback dans ce domaine classique de migration d’'arcs et de formation de bassins d'arrière-arc.
L’étude du contexte géotectonique sur la période longue allant du Crétacé au Miocène viendra compléter les études, plus nombreuses mais plus ciblées, du Pliocène à l'Holocène de la subduction et l’ouverture arrière-arc dans le domaine Lau-Tonga. Cette recherche s'appuie sur les résultats des campagnes à la mer antérieures et est conçue pour tester différents modèles contradictoires sur l'âge et le lieu de création de la subduction sud-Pacifique, l’inversion de cette subduction au cénozoïque, et le blocage de la cette dernière par ‘collision’ d’arc, qui s’oppose à l’idée d’une subduction unique de la plaque Pacifique. Il est proposé une campagne à la mer de 21 jours Auckland-Nouméa avec bathymétrie multifaisceaux, dragages et profils de sismique réflexion rapide entre les zones cibles. Ces méthodes ont déjà été utilisées avec succès dans la région. Les escarpements de faille constitueront des cibles privilégiées afin d'échantillonner le ’socle’ des rides de Norfolk, des Loyauté et des Trois Rois, ainsi que leurs bassins adjacents. Il est attendu un échantillonnage de roches volcaniques, plutoniques, sédimentaires et métamorphiques. Des analyses post-campagne seront réalisées en matière de pétrologie, géochimie, géochronologie (U-Pb et Ar-Ar) et micropaléontologie.

(Dominique Cluzel et partenariat DIMENC, GNS, IFREMER, CSIRO, UNC…)

Equipe de recherche:

année debut: 
2012
année fin: 
2014

Status du projet: