Etude et développement d’algorithmes de quantification par fluorescence-X en contexte minier.

Le Pôle Pluridisciplinaire de la Matière et de l’Environnement (PPME) de l’Université de la Nouvelle-Calédonie (UNC) offre un stage en recherche appliquée dans le domaine de la quantification par fluorescence X.

L’UNC, le BRGM, la DIMENC et la société privée CASPEO sont partenaires dans un projet CNRT intitulé « Mesures in situ des teneurs ». Cette étude a pour objectif d’épauler les opérateurs miniers Calédoniens dans la mise en œuvre d’instruments XRF portables (pXRF) sur site (analyse des métaux tels que le nickel, le fer etc.).

 

Mission :

En laboratoire, l’analyse pXRF se fait généralement sur pastilles ce qui implique une phase de séchage, de pulvérisation etc... Sur le terrain, les mineurs souhaitent réduire au maximum, voire supprimer, ces différentes étapes de préparation. Dans ce contexte, un frein majeur à l’utilisation de la fluorescence X portable est la présence d’eau dans les minerais. Les algorithmes classiques de quantification ne compensant pas l’effet de l’humidité, la teneur indiquée par les appareils portables de XRF est systématiquement inférieure à celle de l’échantillon sec (dilution,…).

L’objectif de ce stage est donc d’analyser les spectres de fluorescence X et d’adapter les algorithmes existants pour déterminer les teneurs élémentaires (nickel, fer etc) malgré l’effet de dilution. Il comportera plusieurs phases :

  • acquisition de spectres à l’aide du kit XRF d’Amptek,
  • traitement (ligne de base, filtrage, détection des pics),
  • analyse des spectres et adaptations des algorithmes conventionnels (R.M. Rousseau).

 

Profil du candidat :

Master 2 ou dernière année d’école d’ingénieur, spécialité STIC (traitement du signal, informatique) ou physique avec de fortes compétences en programmation.

Connaissances appréciées : programmation (Matlab, C,…), interactions onde-matière, spectrométrie de fluorescence X, algorithmes de quantification.

 

Rémunération :

Le candidat retenu sera indemnisé 500 Euros/mois. Une chambre en cité universitaire, proche du laboratoire d’accueil, est pré-réservée pour le futur candidat.

 

Durée : 5-6 mois (1er semestre 2016)

 

Si vous êtes intéressé(e) par ce stage, merci de prendre contact avec :

 

Equipe de recherche:

Status du stage: