Prendre les bonnes décisions pour conserver notre biodiversité

La biodiversité terrestre et marine est de plus en plus menacée par la pression grandissante de l’activité humaine. Croissance de la population mondiale, urbanisation, industrialisation des pays en voie de développement et exploitation des ressources naturelles non raisonnées sont autant de causes de disparition des espèces vivantes de la planète. Face à ces changements environnementaux (déforestation, érosion, pollution), les espèces survivantes constituant la biodiversité sont condamnées à une adaptation rapide ou bien à disparaître. La biologie de la conservation est un domaine de l’écologie qui se donne pour objectif la protection de la biodiversité. Jadis expérimentales, les recherches actuelles en biologie de la conservation se tournent vers l’étude de la gestion optimale des efforts de conservation. L’augmentation du nombre d’espèces menacées et les faibles crédits disponibles pour les protéger sont autant d’arguments forts pour optimiser des décisions de conservation afin d’améliorer la gestion pour la sauvegarde de la biodiversité. Dans ce contexte, les processus décisionnels de Markov proposent une formulation claire des problèmes d’optimisation des décisions de conservation de la biodiversité.

image: