Modélisation de la biodiversité dans les habitats fragmentés

La destruction, la dégradation et la fragmentation des habitats naturels sont les principaux facteurs de diminution de la biodiversité. "L'écologie des paysages" (landscape ecology) est une branche de l’écologie théorique qui s'intéresse aux variations de la biodiversité en fonction des changements de couverture et d'utilisation des sols. Les défis dans cette discipline sont la formulation de modèles théoriques permettant de faire des prédictions de biodiversité, l'acquisition et l'agrégation de recensement d'espèces ainsi que l'analyse spatiale de ces données. Je vais présenter brièvement nos travaux sur ces problématiques: (1) notre modèle "Terrageny" qui utilise l'historique de fragmentation d'un paysage pour estimer sa biodiversité totale, (2) nos méthodes d’analyse de la configuration des paysages pour estimer l'impact de la fragmentation sur la biodiversité et (3) notre base de données regroupant relevés d’abondance d'espèces et paramètres méthodologiques, données géographiques et environnementales. Je parlerai également d'un programme interdisciplinaire mené par notre groupe, de suivi à long terme de biodiversité et de variables environnementales (écologie, hydrologie, climat). Le projet (safeproject.net) est implanté a Bornéo dans une zone en cours de déforestation et conversion en plantation de palmiers a huile.
Date séminaire: 
Vendredi, 12 Février, 2016 - 14:00
Intervenant: 
Véronique LEFEBVRE
Lieu: 
Salle de réunion du PPME