Thèses en cours

Doctorant: M. Folcher Nicolas

Directeur: Pr. Cluzel Dominique (PPME, UNC)

Co-directeurs: Pr. Allenbach Michel (PPME, UNC); M. Maurizot Pierre (BRGM)

La thèse vise à étudier les flux d’éléments métalliques, transportés par l’eau sous forme dissoute, sous forme de matière en suspension et d’étudier les interactions entre les particules terrigènes et les phases aqueuses de l’environnement. Il s’agit de caractériser les réactions chimiques et les paramètres environnementaux impliqués dans la solubilisation des éléments métalliques depuis la phase minérale vers la phase aqueuse. Ces nouvelles connaissances sont essentielles pour établir une vraie carte du risque de pollution sur tout le transept de l’ophiolite au lagon.

Doctorante: Melle Aurélie BOULA

Co-directeurs: Nazha Selmaoui-Folcher, Maître de Conférences HDR (PPME, UNC) et Olivier Bour, Pr en hydrogéologie (UMR6118, Universtié de Rennes)

Co-encadrants: Christine Laporte-Magoni (PPME, UNC) et Peggy Gunkel-Grillon (PPME, UNC)

L’objectif du travail de thèse est de renforcer les connaissances sur les conséquences environnementales du transport d’éléments métalliques par voie aérienne. Le projet prévoit une caractérisation physico-chimique des émissions atmosphériques pour déterminer dans quelle mesure ces émissions sont des sources d’éléments métalliques mobilisables et assimilables et le développement du bioindicateur « lichens » car ces végétaux épiphytes sont dépourvus de système racinaire et les nutriments dont ils ont besoins pour leur développement proviennent exclusivement des dépôts atmosphériques.

Doctorante : Melle Camille PASQUET

Co-directeurs de thèse:Peggy Gunkel-Grillon MCF HDR en chimie de l'environnement (PPME, UNC) et Fabrice Monna, PR en géosciences (Artehis, Université de Bourgogne)

Co-encadrants : Christine Laporte-Magoni (PPME, UNC) et Arnaud Serres (PPME, UNC)

Ce sujet de thèse vise à parfaire la connaissance des phénomènes environnementaux afin de permettre une gestion intégrée et efficace du milieu naturel. Dans cet objectif, un processus complet d’exploitation des masses de données spatio-temporelles générées par les sciences environnementales devra être mis en place. Cette thèse abordera donc plusieurs domaines tels que l'imagerie satellitaire, la reconnaissance de formes, l'apprentissage automatique (« machine learning »), et la fouille de données (« data mining »).

Doctorant: Jérémy Sanhes

Co-directeurs de thése : Nazha Selmaoui-Folcher et Jean-François Boulicaut (INSA Lyon)

Co-encadrant : Frédéric Flouvat